Carthage : Histoire d'une métropole méditerranéenne Khaled Melliti

Résumé

"Quel champ de bataille nous laissons là aux Carthaginois et aux Romains", s'exclame Pyrrhus au moment de quitter l'Italie en 275 av J-C. Effectivement, la Méditerranée occidentale va être le centre de l'affrontement, décliné en trois actes, entre Carthage et Rome. Mais les guerres puniques apparaissent surtout comme l'aboutissement logique des deux siècles qui voient s'affirmer la prééminence des deux grandes puissances, au détriment des forces grecques déclinantes. Carthage est très tôt menacée par des prétentions d'ordre impérialiste, qu'elles émanent d'Athènes ou d'Alexandre le Grand. Dès la fin du IVe s av J-C, la cité africaine accélère sa politique de profondes réformes pour y faire face. Au siècle suivant, la coexistence qui prévaut jusqu'alors entre Carthage et Rome ne résiste pas au glissement des conquêtes romaines vers le sud de l'Italie et à l'enjeu sicilien. Le danger ouvre la voie à une alliance politique et militaire avec la sphère grecque. Et c'est aux Barcides, Amilcar puis Hannibal, qu'échoit la tentative de convertir l'aide logistique grecque en une véritable alliance politique et militaire contre l'Urbs. De par ses engagements spectaculaires, notamment les batailles de Cannes et Zama, l'étendue de ses théâtres d'opération, les innovations militaires, l'envergure personnelle de ses principaux protagonistes et ses conséquences durables, les guerres puniques marquent un tournant majeur dans l'histoire antique du pourtour méditerranéen. En les réinsérant dans l'histoire de la cité du Ve au IIe siècle av J-C, Khaled Melliti donne à comprendre la vitalité comme les errements d'une puissance unique et fascinante.

Auteur :
Melliti, Khaled
Éditeur :
Paris, Perrin,
Genre :
Documentaire
Langue :
français.
Description du livre original :
1 vol; (549 p.)
ISBN :
9782262041120.
Domaine public :
Non
Téléchargement du livre au format PDF pour « Carthage »

Table des matières

  • Note de l’éditeur
  • Avant-propos
  • Introduction. La fondation de Carthage : entre légende, histoire et archéologie
    • Une cité en avant-garde de l’expansion phénicienne en Occident
    • Les Magonides
    • Les rapports entre Carthage et l’Orient phénicien
    • La maîtrise des mers
  • PREMIERE PARTIE. L’AFFIRMATION DE CARTHAGE EN MÉDITERRANÉE CENTRALE AU IVE  SIÈCLE
    • 1La constitution d’un Etat africain
      • L’emprise territoriale carthaginoise en Afrique
      • Les statuts juridiques dans l’Afrique punique
    • 2. L’affirmation de Carthage en Sicile occidentale : l’épicratie punique
      • Le traité de paix de 405 et la confirmation de l’hégémonie punique en Sicile occidentale
      • Carthage face à la politique antipunique de Denys l’Ancien (397-373)
      • Hannon le Grand et la consolidation de l’épikrateia punique en Sicile
    • 3. Une ouverture plus affirmée à la koinè culturelle et commerciale grecque
      • Les arts mineurs
      • L’architecture
      • Les aspects stylistiques et décoratifs
    • 4. Les conséquences des guerres siculo-puniques
      • L’émergence des ambitieux à Carthage
      • Un Etat oligarchique
      • La « provincialisation » des territoires puniques d’outre-mer
    • 5. De la défaite du Crimisos à la paix de 338
      • Timoléon en Sicile
      • La paix de 338
  • DEUXIEME PARTIE. CARTHAGE FACE À L’IMITATIO ALEXANDRI
    • 1. Carthage dans le jeu politique syracusain : l’ascension d’Agathocle
      • La paix de 317
      • Le traité désavantageux de 313
      • Amilcar ben Gisco et la victoire d’Ecnomos (311)
    • 2. Agathocle ou le mirage de l’« Alexandre occidental »
      • A la conquête du territoire africain de Carthage
      • L’épisode Ophellas
      • Le retour d’Agathocle en Sicile
      • Le traité de paix de 306
    • 3. Pyrrhos
      • L’après-Agathocle en Sicile
      • L’émergence de Rome en Italie du Sud : la nouvelle donne
      • L’intervention de Pyrrhos en Sicile
    • 4. Les réformes militaires
      • Le mercenariat
      • Une professionnalisation de la direction militaire
    • 5. Les réformes urbanistiques
      • Une politique urbaine marquée par le monumentalisme
      • Les enceintes puniques de Carthage
      • Les installations portuaires
      • La structuration de l’espace urbain
  • TROISIEME PARTIE. L’INSERTION DE CARTHAGE DANS LA KOINÈ HELLÉNISTIQUE
    • 1. La sensibilité punique à la culture grecque
      • Onomastique, parler et lettres grecs à Carthage
      • Les modes grecques dans la vie quotidienne
    • 2. Vers une pacification des rapports entre la sphère punique et le monde grec
      • L’évolution de l’image du Punique dans le monde grec
      • L’établissement de rapports politiques
    • 3. L’intensification des échanges commerciaux
      • Echanges commerciaux et partenaires grecs
      • La structuration des échanges punico-grecs
      • L’insertion du « commonwealth » punique dans la koinè commerciale grecque
  • QUATRIEME PARTIE. LA PREMIÈRE GUERRE PUNIQUE LA GUERRE DE « SICILE ET DES ÎLES » (264-241)
    • 1. Vers la guerre
      • La Sicile après le retrait de Pyrrhos
      • Le contrôle du détroit de Messine
    • 2. La guerre de Sicile
      • Chutes de Messine et d’Agrigente
      • La révélation maritime romaine : Mylae (260)
    • 3. L’expédition africaine de Regulus
      • De la défaite navale d’Ecnome au débarquement romain en Afrique (256-255)
      • La victoire de Tunis (255)
    • 4. La Sicile de l’Ouest, enjeu définitif
      • Les désastres navals romains (254-253)
      • L’offensive terrestre romaine
      • Le rétablissement de la suprématie maritime punique
      • La défaite des îles Aegates et le traité de paix de 241
  • CINQUIEME PARTIE. L’ENTRE-DEUX-GUERRES (241-218)
    • 1. La guerre d’Afrique (241-237)
      • L’échec de l’enrôlement des troupes mercenaires
      • Le soulèvement des campagnes africaines
      • L’expédition d’Hannon le Rab
      • Amilcar Barca et les victoires du Bagrada et du Djebel Lahmar
      • La guerre « inexpugnable »
      • La perte de la Sardaigne et ses conséquences politiques
      • L’expédition numide
    • 2. La pacification de l’Espagne
      • La sécurisation des mines de la vallée du Guadalquivir
      • Asdrubal le Beau
      • L’avènement d’Hannibal Barca
      • La prise de Sagonte (219)
    • 3. L’intermède barcide : vers un pouvoir personnalisé ?
      • Un pouvoir basé sur le culte de la personnalité
      • Une conduite des affaires autonome
    • 4. La révolution militaire barcide (seconde moitié du iiie  siècle)
      • La militarisation des institutions carthaginoises
      • La professionnalisation des armées
  • SIXIEME PARTIE. LA DEUXIÈME GUERRE PUNIQUE (218-202)
    • 1. Les préparatifs et les stratégies adoptées
      • Les forces en présence
      • Les stratégies d’ensemble
    • 2. La marche vers l’Italie
      • Sur les pas de Milqart/Héraclès : entre propagande personnelle et universelle
      • De Carthagène au Rhône
      • Du Rhône à la plaine padane
    • 3. La guerre éclair barcide
      • Le renforcement de l’entente punico-gauloise : la victoire de la Trébie (218)
      • Au-delà des Apennins : la victoire de Trasimène (217)
      • Les fronts sud et ouest : l’Italie du Sud et l’Espagne
      • La décisive victoire de Cannes (216)
    • 4. L’après-Cannes : la consécration de la politique hellénistique de Carthage
      • Une politique de propagande en direction des Grecs
      • La menace romaine ou la convergence des intérêts gréco-puniques
      • La stratégie punique en mer Tyrrhénienne
    • 5. La guerre d’Italie méridionale (215-211)
      • La Campanie, au cœur de la lutte
      • Hannibal sécurise la Lucanie et l’Apulie (fin 213-212)
      • La chute de Capoue (211)
    • 6. Le statu quo espagnol (215-211)
      • L’offensive romaine vers le sud
      • L’échec d’un front numide de diversion
      • Le rétablissement de l’hégémonie punique (211)
    • 7. La guerre de Sicile
      • Le ralliement de Syracuse
      • La reconquête de la Sicile occidentale (213-212)
      • La chute de Syracuse (212)
    • 8. Le tournant des années 210-209
      • Le maintien des positions puniques en Italie méridionale
      • La crise financière et sociale romaine
      • Les chutes de Carthagène, Agrigente et Tarente
    • 9. Le reflux punique
      • Le départ d’Asdrubal Barca pour l’Italie (printemps 207)
      • Rupture du fragile équilibre punique en Italie méridionale
      • La fin de l’Ibérie punique (206)
      • Du nord à l’extrême sud de l’Italie : l’échec des ultimes tentatives barcides
    • 10. La campagne africaine de P. Scipion
      • De la difficile conception à la réalisation
      • La destruction des forces punico-massaesyles (203)
      • Le retour d’Hannibal en Afrique
      • Zama et le traité de 201
  • SEPTIEME PARTIE. UN ÂGE D’OR À L’OMBRE DE LA MARE NOSTRUM ROMAINE(PREMIERE MOITIE DU IIE  SIECLE)
    • 1. La vie politique carthaginoise répond à l’impérialisme romain
      • Le suffétat contrarié d’Hannibal Barca
      • La cause punique dans le monde grec
      • La politique « proromaine » de Carthage : le curseur hannibalien
    • 2. L’aboutissement des réformes structurelles
      • Les installations portuaires, les défenses et l’extension urbaine
      • Redéfinitions des réseaux commerciaux
      • L’ouverture culturelle
    • 3. Vers la « troisième guerre romaine »
      • Le territoire carthaginois à la veille de la guerre
      • L’épée de Damoclès numide
    • Epilogue
  • Conclusion
    • L’échec d’un modèle politique
    • L’empreinte culturelle punique en Afrique romaine
  • ANNEXE 1
    • A. Premier traité (509)
    • B. Deuxième traité (348)
    • C. Troisième traité (279)
  • ANNEXE 2

Commentaires

Laisser un commentaire sur ce livre