Les fleurs de l'ombre Steve Mosby traduit de l'anglais par Laura Derajinsky

fullKeyboechacceso sokFormat" content="application/acceso sur deux.">fullM eacceso sokFormat" content="application/Haztter Card --> noFDerhimagokFormat" content="application/Haztter Card --> noMosiblSimulasibleokFormat" content="application/Haztter Card --> noSounture" content="resizeText/d"/> ARIAure"!-- Début op=um itemtype="ht-op=um imber=Débent="resiz

ge:src" content="http://wwt"image" src et malvo109ts; retour 54pe itemtycontent="hure- Débuh2compsnfa.par2mber=p>ame="twitter:descripti"er de l'abominable " de "La Fleur de l'ombre", un thriller écrit en 1991 par un certain Robert Wiseman, mystérieusement disparu depuis lors. Neil Dawson, dont le père vient d'être retrouvé sans vie au pied d'un viaduc, apprend que celui-ci nourrissait une étrange obsession pour ce roman. Bientôt, il constate de troublantes similitudes entre les derniers jours de Robert Wiseman et ceux de son père. Pire encore, c'est peu à peu la réalité qui semble s'"er de l'abominable " de "La Fleur de l'ombre". Et Neil ne tarde pas à se retrouver aux prises avec un psychopathe d'un genre très particulier. Avec ce thriller d'une noirceur absolue, Steve Mosby multiplie les mises en abîme et entraîne le lecteur dans un formidable puzzle entre réalité et fiction. Outre l'intrigue, d'une densité rare, on y retrouve le style incomparable et la complexité de personnages terriblement humains quiata-s/form>